En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Cadoudal

Georges Cadoudal
Georges Cadoudal

Chef chouan et conspirateur français (Kerléano, près d'Auray, 1771-Paris 1804).

Il s'engage en 1793 dans l'armée de Stofflet, puis, après la défaite royaliste de Savenay, il essaie d'organiser la résistance dans le Morbihan et est arrêté. S'étant évadé, il participe à l'affaire de Quiberon (où trois régiments d'émigrés royalistes tentèrent de débarquer avec l'aide des Anglais, 1795) et devient le chef le plus actif de la chouannerie bretonne jusqu'à la convention qu'il signe avec Brune (février 1800).

Appelé à Paris, Cadoudal refuse les offres de Bonaparte, passe en Angleterre et est nommé par le comte d'Artois lieutenant général. Revenu en Bretagne, il organise contre le Premier consul la conspiration de la machine infernale (→ attentat de la rue Saint-Nicaise, 24 décembre 1800), regagne l'Angleterre et n'en revient qu'en août 1803, pour fomenter le complot auquel Pichegru et Moreau seront associés. Arrêté à Paris le 9 mars 1804 après une vive résistance, il est guillotiné.

Pour en savoir plus, voir les articles Consulat, Contre-Révolution, Napoléon Ier.