En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Timothy Charles Buckley, dit Tim Buckley

Auteur-compositeur-interprète de folk américain (Washington 1947-Santa Monica 1975).

Auteur-compositeur très inspiré de la scène rock américaine des années 1960-1970 Tim Buckley est découvert par Herb Cohen, le manager de Frank Zappa, qui le fait signer au prestigieux label Elektra, en 1966. Son premier album, Tim Buckley (enregistré en 3 jours) paraît cette année-là. Dans la lignée folk. Peu après Buckley quitte sa femme Mary Guibert, et ne verra pas grandir leur enfant, le futur chanteur Jeff Buckley. En 1967, il sort Hello And Goodbye, qui rencontre un vrai succès commercial. Quatre autres albums suivent jusqu'en 1970 : Happy Sad, coproduit par Yal Zanofsky, ex-Lovin'Spoonful, le poignant Blue Afternoon, Lorca, tourné vers le free jazz et John Coltrane, et Starsailor, où le chanteur joue de sa voix comme d'un instrument. Progressivement, le public boude ce travail trop avant-gardiste. Réduit à vivre d'expédients, Buckley trouve encore l'énergie d'enregistrer Greetings From L.A. (1972), un album rock plus conventionnel, où il est beaucoup question de sexe. Le succès est à nouveau là, mais cela n'empêche pas Buckley de sombrer dans la drogue et l'alcool. Il enregistre encore deux albums et meurt d'une overdose d'héroïne et de cocaïne en 1975, deux jours après un concert à Dallas.

Artiste puissant, régulièrement redécouvert, Tim Buckley possède une écriture très raffinée, fruit de sa collaboration avec le poète Larry Beckett. Sa voix aérienne (cinq octaves et demie), qui peut hurler ou murmurer, traite souvent du thème de l'errance et de la mélancolie.