En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Brousse

Homme politique français (Montpellier 1844-Paris 1912).

Médecin, opposant à l'Empire, il participe à la Commune de 1871, et se réfugie à Barcelone. Membre de la Iere Internationale (A.I.T.) en 1872, il participe au congrès de Genève en 1873, y rencontre Mikhaïl Bakounine et se fixe en Suisse. Il organise la fédération jurassienne de l'A.I.T., avec Piotr Kropotkine. Arrêté pour ses positions antiélectoralistes, puis expulsé de Suisse, il revient clandestinement en France en 1879, avant de se rendre à Londres. Il met alors en doute la politique anarchiste et se rapproche des socialistes. Il se fixe à Paris en 1880. Au congrès de Reims (1881), il critique le programme minimal de Jules Guesde élaboré sous l'impulsion de Marx et Engels. En 1882, il se sépare des socialistes de la Fédération du parti des Travailleurs socialistes de France (F.P.T.S.F.) et se rallie désormais à ceux que l'on appelle les possibilistes. Il est l'organisateur et l'un des participants du congrès socialiste international de 1889 à Paris, contre les socialistes de Jules Guesde et d'Auguste Blanqui. Après le congrès de 1890, où les amis de Jean Allemane se séparent définitivement de lui, Paul Brousse lutte avec les dreyfusards, aux côtés de Jean Jaurès et de Jules Guesde. En 1900, il soutient Alexandre Millerand, favorable à la participation socialiste au gouvernement. Dès 1883, son livre la Propriété collective et les services publics avait donné une base théorique au réformisme.