En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Léon Bourgeois

Homme politique français (Paris 1851-château d'Oger, Marne, 1925).

Préfet de police de la Seine en 1887, ce militant radical bat le général Georges Boulanger aux élections et devient en 1888 député de la Marne, puis sous-secrétaire d'État à l'Intérieur la même année. Ministre neuf fois, président du Conseil en 1895, il forme le premier ministère radical homogène et se heurte à la droite sur le problème de l'impôt sur le revenu. Il est contraint de démissionner en avril 1896. Ministre de l'Instruction publique, il poursuit l'œuvre de Jules Ferry en faisant de l'enseignement secondaire un enseignement moderne et en créant un baccalauréat. Ministre des Affaires étrangères, il préconise l'emploi de l'arbitrage dans le règlement des conflits internationaux (conférences de la paix de La Haye en 1899, 1907). Président du Sénat de 1920 à 1923, il dirige jusqu'à sa mort la délégation française à la Société des Nations. Il met en œuvre le solidarisme, doctrine dont il esquisse les fondements, dans un article de la nouvelle revue la Solidarité, montrant la dette des privilégiés face aux déshérités et faisant de la solidarité la base de la société. (Prix Nobel de la paix 1920.)