En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Juan María Bordaberry

Homme d'État uruguayen (Montevideo 1928-Montevideo 2011).

Avocat et grand propriétaire terrien descendant d'immigrants originaires du Pays basque, membre du parti colorado, ministre de l'Agriculture de 1969 à 1972, il devient président de la République en 1972. Il se heurte à l'opposition de gauche au Parlement, aux syndicats et à la guérilla urbaine des Tupamaros. Il fait voter l'état de guerre interne (avril 1972), puis doit s'incliner devant le programme politique et économique imposé par les militaires (1973). Après le coup d'État militaire du 27 juin 1973, il conserve son poste de président et instaure, sous la surveillance étroite du Conseil de sécurité nationale (Cosena), un régime dictatorial : la Confédération des travailleurs et le Parlement sont dissous, la Constitution est suspendue, les associations et activités politiques sont interdites, nombre d'Uruguayens sont privés de leurs droits civiques, les tortures et les emprisonnements politiques se multiplient. Il tente d'imposer un régime d'inspiration fascite et franquiste auxquels s'opposent les militaires qui l'obligent à démissionner en 1976.

Arrêté en 2006, il est condamné en 2010 à 30 années de prison pour disparitions forcées, homicides politiques et viol de la Constitution.

Pour en savoir plus, voir l'article Uruguay.