En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gwenaëlle Aubry

Romancière et philosophe française (Paris 1971).

Fille de François-Xavier Aubry (1945-2006) – qui enseigna le droit public à la Sorbonne et mena une réflexion sur l’aménagement du territoire et la décentralisation –, elle étudie à l’École normale supérieure et au Trinity College de Cambridge. Agrégée et docteur en philosophie, chargée de recherche au CNRS, elle collabore à de nombreux ouvrages se rapportant à l’histoire des idées (Dieu sans la puissance. Dunamis et Energeia chez Aristote et chez Plotin, 2006 ; le [Dé]goût de la laideur, une anthologie de textes explorant la question de la laideur, de Socrate à Georges Bataille, 2007). Dès son premier roman (le Diable détacheur, 1999), sur les tourments d’une jeune fille éprise d’un homme mûr, elle se signale par son écriture fine et poétique – que confirmeront ses récits suivants : l’Isolée (2002), l’Isolement (2003) et surtout Personne (2009, prix Femina), portrait pudique et lumineux de son père atteint de psychose maniaco-dépressive et dont la fin de vie fut tragiquement rythmée par de multiples internements en clinique psychiatrique.