En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abdul Rahman Aref

en arabe ‘Abd al-Rahmān ‘Ārif

Général et homme d'État irakien (Bagdad 1916-Amman 2007), frère d'Abdul Salam Aref.

Serviteur loyal de la monarchie hachémite jusqu'au 14 juillet 1958, il contribue au succès du coup d'État auquel participe son frère cadet. Il sert ensuite le régime du général Kassem, et est promu au commandement de l'une des plus importantes unités de l'armée irakienne. Après le coup d'État baassiste qui donne le pouvoir à son frère Abdul Salam Aref (8 février 1963), il aide ce dernier à se débarrasser de ses tuteurs baassistes (novembre), après avoir été promu lui-même général. Nommé chef d'état-major par intérim (1964), il devient le bras droit du chef de l'État et contribue à rétablir de bonnes relations entre l'Iraq et l'U.R.S.S. À la mort de son frère (avril 1966), il lui succède comme président de la République. La question kurde, l'opposition renaissante des partis politiques (le Baath en particulier), la reconstitution d'un puissant parti communiste sont autant de difficultés avec lesquelles se trouve confronté le général Aref, qui sera destitué en juillet 1968 par un coup d'État militaire.