En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

ivoire

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Matériau provenant des dents de certains animaux (tels que l'éléphant, le narval), employé comme support d'œuvres de petites dimensions en sculpture et en peinture.

L'ivoire est utilisé dès la préhistoire. Travaillé au Moyen Âge par les peintres, les imagiers, les fabricants de dés et de tablettes à écrire, les peigniers, il a été, à partir du xvie s., l'un des supports préférés des peintres miniaturistes (voir MINIATURE). L'ivoire joue un rôle important dans le résultat pictural obtenu : il transparaît sous les couches de peinture et permet la réalisation d'œuvres très délicates, peintes à petits points ou à petits traits, à l'huile ou à l'aquarelle.

Ces œuvres, représentant des portraits intimes faciles à transporter à cause de leurs petites dimensions, souvent en forme de médaillon, ont été désignées sous le terme de miniatures, ainsi que les scènes de genre décorant les dessus des boîtes et les tabatières.