En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Journal des débats

Quotidien fondé par Gaultier de Biauzat, député du tiers en 1789, pour rendre compte des débats et des décrets de la Constituante.

La publication (30 août 1789) en fut confiée à l'imprimeur de l'Assemblée, Baudouin. Les Débats ont réussi à vivre sous tous les régimes grâce aux frères Bertin, qui les achetèrent après le 18-brumaire (1799).

Sous Napoléon Ier, le quotidien devient le Journal de l'Empire, avec Fiévée comme rédacteur en chef (1805). Il est alors le journal le plus diffusé de la presse parisienne (32 000 abonnés en 1812) ; sauvé en 1811, le journal échappe cependant aux frères Bertin, qui le rachètent en 1814 et adoptent une attitude libérale. Chateaubriand, après son départ du ministère (1824), en fait un organe d'opposition libérale et y combat Villèle.

Orléaniste après 1830, il est dirigé sous le second Empire par Edouard Bertin (jusqu'en 1871), fils d'Armand (mort en 1854) : porte-parole de l'opposition, le journal réunit une collaboration très brillante.

Au début de la IIIe République, la tendance favorable à la République conservatrice l'emporte sur les monarchistes.

Le dernier directeur des Débats est Étienne de Nalèche, entré au journal en 1895. Publié à Clermont-Ferrand pendant l'Occupation, le journal cesse de paraître en août 1944.