En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vie inestimable du grand Gargantua

Gustave Doré, illustration pour les Œuvres de François Rabelais
Gustave Doré, illustration pour les Œuvres de François Rabelais

Roman de Rabelais (1534).

Postérieur à Pantagruel (1532), l'ouvrage narre l'histoire du père après celle du fils.

Le géant Gargantua, fils de Grandgousier et de Gargamelle, naît (en sortant par l'oreille de sa mère !) alors que son père fait ripaille. Les principaux épisodes du roman sont ceux de la guerre contre Picrochole, tyran insensé et colérique, et de la fondation de l'abbaye de Thélème par le frère Jean des Entommeures.

Rabelais se sert de ce roman parodique pour exposer ses critiques contre les « sorbonagres » et les conquérants. Le roman mêle aux évocations plaisantes des allusions aux grands problèmes du temps et laisse une place capitale à celui de l'éducation.

Morceau choisi

En l'abbaye était pour lors un moine claustrier nommé frère Jean des Entommeures, jeune, galant, frisque, de hait, bien à dextre, hardi, aventureux, délibéré, haut, maigre, bien fendu de gueule, bien avantagé en nez, […] pour tout dire sommairement vrai moine si oncques en fut depuis que le monde moinant moina de moinerie, au reste clerc jusques ès dents en matière de bréviaire.

(Chapitre 27, adaptation selon l'orthographe moderne).