En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pop music

Blur
Blur

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ensemble des musiques apparues au début des années 60 en Grande-Bretagne, puis aux États-Unis, dérivées du rock and roll, du blues noir, du folk song et de la musique country, et enrichies d'influences diverses (musiques classique, électronique, indienne, etc.).

L'expression « pop music » désigne d'abord aux États-Unis toutes les musiques commerciales et massivement diffusées par les radios, c'est-à-dire aussi bien la chanson de variétés (le cha-cha-cha, le rock and roll d'Elvis Presley) que la simple musique d'ambiance. Avec l'arrivée, en 1962, des Beatles et l'explosion du rock anglais, le mot « pop » va peu à peu, surtout en France, ne plus dénommer que ce que l'on appelait « rock » aux États-Unis, à savoir une branche précise de la « popular music » : la musique rythmée et électrique dans laquelle va se reconnaître, dans le monde entier, toute une génération de jeunes. Ce formidable phénomène musical, qui trouvera son apothéose lors des rassemblements géants de Woodstock (1969 aux États-Unis) et de l'île de Wight (1970 en Angleterre), se double d'un phénomène social et politique. Au départ simple mode (la mode vestimentaire Beatles), le mouvement pop va vite se confondre avec le grand mouvement de contestation radicale qui agite la jeunesse, dans les années 60. Les grandes stars de la pop music sont avant tout des groupes (Beatles, Rolling Stones, Who, Animals, Pink Floyd, Byrds, Beach Boys, Jefferson Airplane, Doors, le Crosby, Stills, Nash and Young, le Grateful Dead), deux « pop stars » faisant exception à la règle : Bob Dylan et Jimi Hendrix.

Au début des années 70, le terme « pop music », trop vague et impropre à rendre compte de la totalité de la musique populaire anglo-saxonne, issue du rock and roll, sera remplacé par le terme américain de « rock music » ou simplement de « rock ».

Au début des années 80, le mot « pop » désigne une branche précise de la « rock music », façonnée pour les radios et les hit-parades. Cette variante douce du rock se caractérise par des rythmes simples, des refrains accrocheurs, des arrangements soignés et bien huilés (groupes Blondie et Supertramp).

POP

Gospel
Blues

 

Traditions blanches
Ballades irlandaises
Musiques celtes
Yoddle
Cajun

1950



Doo-wop

Rock and roll
Chuck Berry
Little Richard
Jerry Lee Lewis
Gene Vincent
The Everly Brothers
Elvis Presley

 
1960

Phil Spector
The Ronettes
The Crystals
The Righteous Brothers
 
Motown
The Temptations
Stevie Wonder
Junior Walker
The Marvelettes
Martha and the Vandellas

Rock/Pop 60
Dion
Del Shannon
 
Pop 63-68
G.B. : The Beatles
The Hollies
Spencer David Group
E.U. : The Beach Boys
The Box Tops
Jan and Dean
The Monkees

 
1970
 

Pop 70'
T. Rex
Ten CC
Sweet
Sparks
Abba

 
1980
 

Pop 80'
The Bangles
Niagara (F.)

 
1990
 

Pop 90
Blur
Pulp
Oasis