En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ophicléide

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Étymologiquement, « serpent à clés ». Cet instrument à vent, élaboré vers 1800, est, en effet, directement issu du serpent, bien qu'il soit en métal et non en bois, que sa forme soit complètement différente et qu'il soit pourvu, pour fermer les trous, d'un mécanisme de plateaux commandés par des clés. La disposition adoptée est à peu près celle du basson, le gros tube étant replié en U et le pavillon dirigé vers le haut. Très en faveur à l'époque romantique malgré sa sonorité rauque, l'ophicléide a été peu à peu délaissé au profit du sarrusophone, du contrebasson (→ BASSON), du saxophone baryton et du saxhorn contrebasse.