En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mesure

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Unité rythmique, elle-même divisée en temps.

Cette unité rythmique est placée entre deux barres. La mesure s'indique en début d'œuvre ou de fragments d'œuvre par une fraction dont le dénominateur représente une division de la ronde, prise arbitrairement comme valeur de référence, et le numérateur le nombre de ces divisions par mesure (par ex. : 3/4 = mesure formée par 3 quarts de ronde, soit 3 noires). À l'origine, des années 500 à 1200 approximativement, il n'y avait pas de mesure (par ex. dans le chant grégorien), de 1200 à 1450 environ, il y eut des modes rythmiques (→ MAJEUR, MINEUR), de 1450 à 1600, une mesure, dite libre, sans accentuation des premiers temps, et, vers 1600, apparut véritablement la mesure telle qu'elle est décrite ici.