En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Grandes-Jorasses

Sommets du massif du Mont-Blanc, à la frontière franco-italienne, entre le Val Ferret, au S., et les glaciers de Leschaux et du Mont-Mallet, au N.

L'arête faîtière comporte six sommets : les pointes Young (3596 m), Marguerite (4065 m), Hélène (4045 m), Croz (4110 m), Whymper (4184 m) et Walker (4208 m). Le versant italien, au S., le plus accessible, a d'abord été gravi : E. Whymper, M. Croz, C. Almer et F. Biner atteignent le point 4184, devenu pointe Whymper (1865). Le point culminant (pointe Walker) est atteint en 1868 par H. Walker, M. Anderegg, J. Jaun et J. Grange. La paroi nord des Grandes-Jorasses est une des plus célèbres de l'histoire de l'alpinisme ; l'éperon Croz fut d'abord gravi par M. Meier et R. Peters (1935), puis l'éperon Walker, enjeu des luttes les plus acharnées, par R. Cassin,G. Esposito et U. Tizzoni (1938). Il a fallu attendre 1964 pour que l'éperon Whymper, surplombant, soit gravi par W. Bonatti et M. Vaucher. Une vingtaine d'itinéraires différents ont été parcourus sur cette paroi ; la plupart l'ont été aussi en hivernale et en solitaire. La « traversée des Grandes-Jorasses » reste une grande course classique du massif du Mont-Blanc.