En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

radius

Radius
Radius

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Os constituant, avec le cubitus, le squelette de l'avant-bras. (P.N.A. radius.)

Structure

Le radius se situe à la partie externe de l'avant-bras, dans le prolongement du pouce. C'est un os long de forme légèrement spiralée, ce qui permet sa rotation autour du cubitus lors des mouvements de prono-supination (permettant l'orientation de la paume de la main vers le haut ou le bas, l'arrière ou l'avant, l'intérieur ou l'extérieur). L'extrémité inférieure du radius (apophyse styloïde), triangulaire, s'articule avec le cubitus et le carpe. Son extrémité supérieure (tête radiale), moins volumineuse, dessine une petite tête de forme discoïde articulée avec l'humérus et le cubitus. Le radius et le cubitus sont de plus reliés sur presque toute leur longueur par une membrane interosseuse les solidarisant.

Pathologie

Outre les maladies osseuses (tumeurs et infections), le radius est le plus souvent le siège de fractures ; en effet, en cas de chute sur le poignet ou sur la paume de la main, c'est lui qui supporte l'essentiel du choc.

Les fractures en « bois vert », spécifiques de l'enfant, n'atteignent pas le radius sur la totalité de son diamètre. Leur traitement est orthopédique : immobilisation plâtrée pendant une durée de 3 semaines à 3 mois suivant l'âge de l'enfant.

Les fractures de la diaphyse radiale (partie médiane du radius) peuvent être isolées ou associées à une fracture du cubitus. Le déplacement osseux est souvent important, rendant nécessaire une fixation chirurgicale des fragments osseux par ostéosynthèse (à l'aide d'une plaque vissée, par exemple).

Les fractures de l'extrémité inférieure du radius sont plus fréquentes chez le sujet âgé (fracture de Pouteau-Colles) et favorisées par l'ostéoporose (raréfaction osseuse). Leur traitement est le plus souvent chirurgical (ostéosynthèse).

Les fractures de l'extrémité supérieure du radius, fréquentes chez les sportifs, atteignent souvent la cupule radiale (articulation avec l'humérus) ; leur traitement est en général orthopédique (plâtre immobilisant, le moins longtemps possible – de 8 à 15 jours au maximum –, le coude à angle droit) mais, si la tête du radius s'est brisée en plusieurs fragments ou en cas de déplacement important, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Les fractures en « motte de beurre », spécifiques de l'enfant, sont caractérisées par un simple tassement de l'os sans déplacement. Elles peuvent atteindre les cartilages de conjugaison (zones situées aux extrémités de l'os, permettant sa croissance en longueur). Leur traitement est orthopédique : immobilisation plâtrée pendant une durée de 3 semaines à 3 mois suivant l'âge de l'enfant.

Voir : avant-bras, pronation.