En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

hyperthyroïdie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Affection caractérisée par un excès d'hormones thyroïdiennes.

Les causes les plus fréquentes d'une hyperthyroïdie sont la maladie de Basedow, d'origine auto-immune, une surcharge iodée, habituellement d'origine médicamenteuse, et un nodule thyroïdien ou un goitre (phase initiale d'une thyroïdite subaiguë). Beaucoup plus rarement, il s'agit d'une anomalie congénitale (syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes), d'un adénome hypophysaire sécrétant de la thyréostimuline ou de la prise médicamenteuse de thyroxine (hormone thyroïdienne). Les symptômes comprennent un tremblement des extrémités, une tachycardie, une sensation de chaleur excessive et une perte de poids. Le diagnostic repose sur les dosages d'hormones thyroïdiennes et de leurs précurseurs dans le sang, complétés par des examens variables selon la cause suspectée (scintigraphie, échographie, dosage des anticorps antithyroïdiens).

Le traitement dépend essentiellement de la cause : chirurgie (ablation partielle de la thyroïde), administration d'antithyroïdiens de synthèse, administration d'iode 131.

Voir : thyrotoxicose.