En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

thyrotoxicose ou thyréotoxicose

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Ensemble de symptômes dus à une hyperthyroïdie (sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes).

Une thyrotoxicose regroupe plusieurs des symptômes suivants, dont l'intensité est très variable d'un sujet à l'autre : un tremblement des extrémités au repos, des palpitations, une tachycardie, une sensation de chaleur avec sudation abondante, un amaigrissement, une diarrhée qui suit les repas, une nervosité et une anxiété pouvant entraîner des troubles de l'humeur, une insomnie, une fonte musculaire, une augmentation de la soif.

Causes

La cause est en général une maladie de Basedow (maladie d'origine auto-immune touchant la femme jeune), plus rarement une surcharge en iode (liée au traitement médical d'un sujet cardiaque par un antiarythmique tel que l'amiodarone, par exemple), un nodule ou un goitre toxiques (sécrétant de façon excessive des hormones thyroïdiennes), parfois une thyroïdite.

Diagnostic

Il repose sur le dosage sanguin des hormones thyroïdienne et hypophysaire : celui de la thyroxine (T4) révèle une valeur élevée et celui de la thyréostimuline (TSH) une valeur anormalement basse. D'autres constantes biologiques peuvent être perturbées, ces perturbations étant également réversibles sous traitement : enzymes hépatiques, métabolisme calcique, numération globulaire (tendance à l'anémie avec globules rouges de petite taille), baisse des polynucléaires neutrophiles. L'examen clinique permet souvent de trouver la cause de la thyrotoxicose : inflammation oculaire, œdème des paupières ou exophtalmie (saillie anormale des globes oculaires) dans la maladie de Basedow, prise d'un produit contenant beaucoup d'iode, palpation d'un nodule ou d'un goitre. La scintigraphie et l'échographie thyroïdiennes, le dosage des anticorps antithyroïdiens, l'iodurie des 24 heures (dosage de l'iode dans les urines), un bilan de la fonction cardiaque peuvent aussi être utiles.

Évolution

L'évolution dépend du sujet : généralement bénigne chez un adulte jeune, elle peut être grave chez une personne cardiaque, dénutrie, chez une femme enceinte ou chez un nouveau-né en raison de l'augmentation du métabolisme que la thyrotoxicose entraîne.

Traitement

Le traitement est d'abord symptomatique : repos, administration de bêtabloquants ou de sédatifs, en attendant l'effet retardé des antithyroïdiens de synthèse, efficaces dans la maladie de Basedow et les nodules toxiques. Le traitement varie ensuite selon la cause : prise d'antithyroïdiens de synthèse pendant 18 mois, ablation totale ou partielle de la thyroïde, ablation du nodule toxique, administration d'iode radioactif, etc.