En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wilfred Owen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète anglais (Oswestry, Shropshire, 1893 – canal de la Sambre à l'Oise 1918).

De sensibilité et d'ambition keatsiennes, sa poésie mue brutalement avec la découverte terrifiée de la guerre, l'enfer des tranchées, le cauchemar du front : « Étrange Rencontre » (1917) est l'un des poèmes les plus violents sur l'absurdité de l'affrontement.

Il exprime son indignation face à la propagande patriotique coupée de la réalité barbare des combats. Se décrivant comme « un objecteur de conscience à la conscience très flétrie », il n'aura pas le temps de voir ses poèmes imprimés, puisqu'il est abattu par les tirs allemands en novembre 1918.

Précurseur d'Auden et de Spender, il introduit dans la poésie anglaise l'usage des pararimes. Britten a mis ses textes en musique dans son Requiem de guerre (1962).