En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Visconti

Famille qui domina Milan de 1277 à 1447.

Otton (Ottone) [1207-Chiaravalle, près de Milan, 1295], seigneur de Milan (1277-1278 et 1283-1295). Archevêque de Milan en 1262, il lutta contre la famille rivale des Della Torre et devint maître de la ville en 1277. Il fit élire capitaine du peuple (1287) son petit-neveu Mathieu Ier (Matteo) [Invorio, près de Novare, 1250-Crescenzago, près de Milan, 1322], qui devint vicaire impérial de Lombardie (1294) et prit le titre de seigneur général de Milan. Attaqué par les guelfes, il dut laisser le pouvoir à son fils Galéas Ier (Galeazzo) [1277-Pescia 1328], seigneur de Milan (1322-1328), qui poursuivit la lutte contre les guelfes. — Azzon (Azzone), fils du précédent (Ferrare 1302-1339), fut vicaire impérial (1329-1330), puis seigneur général de Milan (1330-1339). Ses successeurs défendirent ou accrurent les possessions de la seigneurie, un moment partagée entre trois frères, Mathieu II (Matteo) [vers 1319-1355], Barnabé (Bernabo) [1323-1385] et Galéas II (Galeazzo) [1320-Pavie 1378]. Barnabé tomba entre les mains de son neveu, Jean-Galéas (Gian Galeazzo) [1351-Melegnano 1402], qui le fit empoisonner (1385) et obtint de l'empereur Venceslas les titres de duc de Milan et de duc de Lombardie (1397). Ses deux fils lui succédèrent : Jean-Marie (Giovanni Maria) [1389-1412], duc de Milan (1402-1412), après avoir emprisonné sa mère (1404), laissa le gouvernement au condottiere Facino Cane et mourut assassiné par des gibelins. Philippe-Marie (Filippo Maria) [1392-1447], son frère, comte de Pavie, seigneur de Milan (1412-1447), réussit à s'imposer comme seul maître du duché (1413) et reconstitua l'ensemble des domaines de son père, mais dut reconnaître l'indépendance de Gênes. Sans héritier mâle, Philippe-Marie donne en mariage sa fille naturelle Blanche-Marie (Bianca Maria) [1425-1468] au condottiere François Sforza (1441). À la mort de Philippe-Marie s'éteint la branche ducale des Visconti. (→ Sforza, Milan.)