En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Les Chats Sauvages

Groupe français de rock formé en 1960 à Nice par Hervé Fornieri, alias Dick Rivers, remplacé par Michel Simonet, alias Mike Shannon (chant), Jean Nencioni, alias John Rob (guitare), Jacques Nencioni, alias James Fawler (guitare), Gérard Jacquemus, alias Jack Regard (basse), Willy Lewis, remplacé ensuite par André Ceccarelli, puis Yvon Onazana (batterie).

Deuxième groupe de rock and roll français, les Chats sauvages, à la différence des Chaussettes noires, ne sont pas parisiens. Ils arrivent de Nice. Toutefois, c'est dans la capitale, chez Pathé Marconi, qu'ils passent, au printemps 1961, une audition décisive. Hervé Fornéri, leur chanteur, qui a beaucoup fréquenté la base américaine de Villefranche-sur-Mer, a pris le pseudonyme de Dick Rivers après avoir vu et revu Elvis Presley jouer un certain Deke Rivers dans Loving You. Quant au nom du groupe, il vient des Wild Cats anglais et a été plébiscité par les auditeurs de Salut les copains sur Europe 1. Leur premier 45 tours sort en mai 1961. La voix de Dick Rivers est incontestablement dotée du timbre qui convient : elle est puissante, enflammée. Les trois guitaristes ont un son qui se cherche encore, mais le ton est là : les paroles sont drôles, bien balancées : Ma p'tite amie est vache (Mean Woman Blues)… Leur premier 33 tours (25 cm, sortie le 2 octobre 1961) leur apporte une première consécration avec trois énormes succès : l'un original, Twist à Saint-Tropez ; le deuxième, C'est pas sérieux, adapté de Cliff Richard et des Shadows, qui ne cesseront de les influencer sur le plan instrumental ; le troisième hit est une version du What'd I Say de Ray Charles, rebaptisée Est-ce que tu le sais ? (paroles de Pierre Saka). Avec leur second album (sorti le 4 juin 1962), les Chats sauvages se montrent en net progrès : voix plus assurée, guitares plus fluides, jolis doigtés. Oh Lady est un vrai blues français.

Les Chats sans Dick. Mais, très vite, les groupes ne sont plus à la mode et c'est la déchirure. Dick Rivers s'en va, poursuivant seul une carrière qui dure toujours. Les Chats, eux, tentent de s'en sortir avec un nouveau chanteur, Mike Shannon (Michel Simonet, né à Toulouse), mais leur tube Derniers baisers ne suffira pas à les maintenir au même niveau de notoriété. Leur 33 tours Johnny rappelle-toi, sorti le 23 février 1963, avec un joli morceau instrumental intitulé Horizon, sera suivi de quelques 45 tours qui confirmeront, lentement mais sûrement, le déclin du groupe. Un groupe qui, dissous en 1964, reste néanmoins mythique dans l'histoire du rock français. En août 1981, Dick Rivers retrouve trois anciens « chats », les frères Robolli, guitare solo et guitare d'accompagnement, et le batteur, Willy Lewis, pour un album à la fois émouvant et sympathique. Le disque ne manque pas de spontanéité, mais n'intéresse que quelques nostalgiques, et Dick Rivers préfère poursuivre sa carrière seul.