En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Body Count

Groupe américain de hard-core formé en 1991 à Los Angeles autour de Ice-T avec Ernie C (guitare), D-Roc (guitare), Mooseman (basse) et Beatmaster « V » (batterie).

Sur fond de rap, de hard-core et de heavy metal en fusion, Body Count joue à fond, avec violence, la carte de la provocation, à l'image de son leader Ice T. La sortie de leur premier album, en 1992, provoque un tollé général : le dernier titre du disque, Cop Killer (« Tueur de flic »), passe pour un appel au meurtre. Les policiers américains, en état de choc, vont jusqu'à manifester sous les fenêtres du siège de Warner, obligeant la multinationale à supprimer le titre (remplacé par Freedom Of Speech). Plusieurs dates de la tournée qui suivra devront être annulées, faute de service d'ordre. Cette levée de boucliers n'empêchera pas Ice T et son gang de sortir deux ans plus tard un nouveau brûlot, épaisse et virulente mixture de gangsta'rap (pour les textes) et de hard-core (pour la musique) : Born Dead. En 1997, le machisme effréné de Violent Demise : The Last Days n'apporte pas grand chose et rend Ice T presque pathétique.