En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Silence

Tystnaden

Drame d'Ingmar Bergman, avec Ingrid Thulin (Ester), Gunnel Lindblom (Anna), Jörgen Lindström (Johan), Haakan Jahnberg (le maître d'hôtel), Birger Malmsten (l'amant d'Anna).

  • Scénario : Ingmar Bergman
  • Photographie : Sven Nykvist
  • Décor : P.A. Lundgren
  • Musique : Bach, R. Mersey
  • Montage : Ulla Ryghe
  • Pays : Suède
  • Date de sortie : 1963
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 36

Résumé

Deux sœurs, Anna et Ester, accompagnées du petit garçon d'Anna, Johan, rentrent en Suède. Elles font halte dans une ville inconnue en proie à une guerre civile. Tandis que Johan erre dans l'hôtel désert, les deux femmes se déchirent : impudique, Anna tourmente Ester, intellectuelle frustrée qui se noie dans l'alcool. Anna et Johan laissent Ester agoniser dans sa chambre. Dans le train, Johan lit un mot d'Ester : « Âme ».

Commentaire

Ce troisième volet de la trilogie des « films de chambre », après À travers le miroir et les Communiants, porte en sous-titre : « le Silence de Dieu, l'empreinte négative ». C'est le film du désespoir total, de la solitude, de l'impossibilité de communiquer. La question de Dieu n'est même plus évoquée : son silence suffit. Cet enfer ne peut déboucher que sur le vide ou la mort. Deux grandes actrices bergmaniennes, éblouissantes, font passer la rigueur du propos.