En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Communiants

Nattvardsgästerna

Drame d'Ingmar Bergman, avec Gunnar Björnstrand (Thomas Ericsson), Ingrid Thulin (Märta), Max von Sydow (Jonas Persson), Gunnel Lindblom (Karin), Allan Edwall (Frövik).

  • Scénario : Ingmar Bergman
  • Photographie : Sven Nykvist
  • Décor : P.A. Lundgren
  • Musique : Bach, hymnes religieux suédois
  • Montage : Ulla Ryghe
  • Pays : Suède
  • Date de sortie : 1962
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 20
  • Prix : Grand Prix de l'O.C.I.C. 1963

Résumé

Veuf inconsolable, le pasteur Thomas Ericsson célèbre le culte devant une poignée de fidèles. Au lieu de réconforter un paysan inquiet de la bombe atomique, il lui fait part de sa propre angoisse : le silence de Dieu. L'homme se suicide. Märta, l'institutrice athée qui aime Thomas sans espoir, tente en vain de l'aider. Il célèbre l'office de l'après-midi devant elle seule, dans une église vide.

Commentaire

Second volet de la « trilogie des films de chambre », entre À travers le miroir et le Silence, ce film en est aussi le plus austère. Des gros plans de visages qui cernent l'angoisse sur fond de paysages hivernaux mettent à vif cette méditation d'ordre métaphysique, centrée sur quelques personnages et une demi-journée. Selon l'expression de l'auteur, le pasteur Ericsson passe d'un concept de Dieu à un autre, d'une foi confortable à une foi inquiète. Un film exigeant, et un virage dans l'œuvre de Bergman.