En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Golem

Der Golem

Film fantastique de Paul Wegener et Carl Boese, avec Paul Wegener (le Golem), Albert Steinrück (rabbin Löw), Ernest Deutsch, Lyda Salmonova.

  • Scénario : Paul Wegener, Henrik Galeen, d'après le roman de Gustav Meyrink
  • Photographie : Karl Freund
  • Décor : Hans Poelzig
  • Pays : Allemagne
  • Date de sortie : 1920
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 800 m (environ 1 h 06)

Résumé

Au xviie siècle à Prague, pour protéger la communauté juive, le rabbin Löw façonne une statue d'argile à laquelle il donne le souffle de vie : le Golem. La créature s'interpose devant ceux qui veulent nuire à la communauté et rend aussi de menus services dans le ghetto. Un soir, le rabbin oublie d'enlever sur la poitrine du Golem la capsule qui lui donne vie. Livrée à elle-même, la créature se met à détruire ceux qu'elle devait protéger. Mais une petite fille l'attendrit et lui ôte, en jouant, la capsule magique.

Commentaire

Ce film, remake d'un film réalisé en 1914 (voir ci-dessous), est une transposition d'une ancienne légende juive. Son thème fondamental est la révolte de la créature contre le démiurge et l'échec de l'homme qui veut égaler Dieu en créant à son tour la vie. Le film est dominé par l'impressionnant décor du ghetto, où les innombrables maisons aux murs inégaux semblent animées d'une vie propre. Cette sensation rattache le film au mouvement expressionniste, où le thème de « la maison vivante » revient souvent. La scène où le Golem se laisse attendrir par la petite fille est touchante et préfigure une scène du Frankenstein de Whale. L'apparition de la gigantesque tête démoniaque qu'évoque le rabbin Löw pour créer le Golem est saisissante. Saisissante mais aussi intelligente et humoristique, la scène où le rabbin visualise le futur pour l'empereur Rodolphe II, en se servant d'une boîte magique qui envoie des images sur un écran blanc, avec la parfaite apparence de la réalité.

Version précédente réalisée par Henrik Galeen et Paul Wegener, intitulée Der Golem, avec Paul Wegener, Lyda Salmonova, Henrik Galeen, Carl Ebert.

  • Pays : Allemagne
  • Date de sortie : 1914
  • Durée : environ 1 500 m (55 min)