En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chronique d'un amour

Cronaca di un amore

Drame psychologique de Michelangelo Antonioni, avec Lucia Bosè (Paola), Massimo Girotti (Guido), Ferdinando Sarmi (Fontana), Gino Rosi, Marika Rowsky.

  • Scénario : Michelangelo Antonioni, Daniele D'Anza, Silvio Giovaninetti, Francesco Maselli, Piero Tellini
  • Photographie : Enzo Serafin
  • Décor : Piero Filipone
  • Musique : Giovanni Fusco
  • Pays : Italie
  • Date de sortie : 1950
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 37

Résumé

Un riche industriel milanais charge un détective privé d'enquêter sur le passé de sa femme, Paola. Le détective se rend à Ferrare où la jeune femme avait vécu avec un certain Guido. Celui-ci, alerté de ces recherches, part pour Milan prévenir Paola.

Commentaire

Dans ce premier film, fondé sur une intrigue banale et conventionnelle, Antonioni met déjà en place tous les thèmes fondamentaux de son œuvre. Comme dans l'Avventura, le couple est victime de l'incommunicabilité et ne sait démêler le vrai du faux. Le film joue aussi sur le passage du présent au passé, sur le souvenir. Héritier du néoréalisme par le thème choisi : une étude de mœurs, un mélodrame réaliste, un portrait social et psychologique d'une femme, Antonioni crée un style personnel fait de rigueur et de dépouillement. Le « cinéaste de la femme » est aussi un cinéaste de la ville et de l'espace, et son Milan n'a rien à voir avec celui de Luchino Visconti dans Rocco et ses frères.