En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

timbre-poste

Timbre émis à l'occasion des jeux Olympiques de Paris, en 1924.
Timbre émis à l'occasion des jeux Olympiques de Paris, en 1924.

Vignette de valeur conventionnelle émise par une administration postale et destinée à affranchir les envois confiés à la poste. (Le timbre-poste fut adopté en France en 1848, à l'instigation d'Arago, directeur général des postes.)

Les premiers timbres ont emprunté leurs motifs aux monnaies : effigies du souverain (reine Victoria, Napoléon III) et de la République (sous les traits de Cérès, 1849, premier timbre français). Puis l'allégorie est apparue, en France, avec les dessins de J.-A. Sage (1876), Mouchon, Blanc et L. O. Merson, avec la reprise de la Semeuse, type monétaire de Roty (1903), avec la Paix de Louis Muller (avant la Seconde Guerre mondiale), le Coq gaulois de Decaris, les diverses Marianne (celle de Pierre Gandon en 1945).

Aujourd'hui, une quarantaine de timbres, de thèmes variés (portraits, sites, monuments, manifestations culturelles ou sportives, reproductions de tableaux, etc.), sont émis chaque année en France. Pour la réalisation de chacun d'entre eux, La Poste (qui détient le monopole d'émission) choisit un artiste, spécialisé ou non, qui présente plusieurs projets sous forme de maquette agrandie. La maquette choisie, le timbre est soit imprimé directement par héliogravure (offset aujourd'hui), soit, plus souvent, gravé en taille-douce en exemplaires répétés pour être imprimé par planches sur rotative. Depuis 1970, les timbres-poste sont imprimés à Périgueux.