En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

orthorexie

Fruits et légumes
Fruits et légumes

Trouble qui pousse une personne à s'attacher de manière obsessionnelle à la qualité des aliments qu'elle absorbe.

L'orthorexie est un trouble du comportement alimentaire marqué par l’obsession de respecter des règles nutritionnelles strictes. Cette obsession permanente de « manger sain » est considérée comme pathologique quand elle envahit la vie quotidienne.

1. Comportement de l'orthorexique

Le souhait initial de préserver sa santé en mangeant mieux conduit, chez l’orthorexique, à la recherche permanente, parfois à l'allure sectaire, d’une perfection diététique soumise à l’influence des modes scientifiques ou médiatiques (→ régime alimentaire). Ainsi la chasse aux sucres des années 1980 est aujourd’hui remplacée par la chasse aux graisses.

L’orthorexique contrôle tout ce qu’il mange. Il a lu de nombreux livres de diététique, connaît par cœur la composition de tous les aliments, les besoins nutritionnels quotidiens pour chaque micronutriment. Il ne croit aucun avis officiel et exclut d’office les aliments suspects du moment (cas des poulets aux hormones ou à la dioxine, viandes suspectes en cas d'épidémies de grippe aviaire ou de vache folle, salades radioactives, OGM, additifs, pesticides, algues toxiques, graines germées…→ toxi-infection alimentaire). Chaque alerte sanitaire renforce l’orthorexique dans ses convictions sur le danger des aliments et le bien-fondé de ses choix, notamment pour les aliments dits biologiques. Tout écart coupable entraîne une autopunition.

2. Conséquences et traitement de l'orthorexie

Les conséquences physiques sont variables voire nulles, selon les qualités du modèle appliqué. Les conséquences sociales sont beaucoup plus lourdes : la recherche obsessionnelle de perfection peut prendre plus de 3 heures par jour et interdit pratiquement toute vie sociale. Un simple repas chez des amis ou en dehors de chez soi devient impossible, la vie affective et les plaisirs sont réduits au strict minimum.

Le traitement de l’orthorexie, quand il est nécessaire, repose sur la psychothérapie.