En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

orage

(ancien français ore, vent, du latin aura)

Perturbation atmosphérique violente, accompagnée d'éclairs, de tonnerre, de rafales, d'averses de pluie ou de grêle.

Le mécanisme orageux consiste en une succession d'ascendances très rapides, provoquant la formation des cumulo-nimbus et déterminant deux séries d'effets : les phénomènes électriques (qui n'existent pas toujours) et surtout les phénomènes mécaniques et pluviométriques (rafales et averses). Les ascendances orageuses sont dues à une instabilité verticale très intense, provoquée surtout par l'activité d'un front froid, à laquelle peuvent s'ajouter d'autres facteurs : relief (violents orages de montagne), contrastes thermiques de sols contigus, humidité (orages tropicaux), gouttes froides en altitude (orages méditerranéens). Du fait de son extension verticale, un cumulo-nimbus présente un gradient thermique important : la température au sommet du nuage est de l'ordre de − 20 à − 30 °C, alors qu'elle est supérieure à 0 °C à sa base. Au sommet, l'eau est sous forme de cristaux de glace. Ces cristaux subissent une circulation intense ; ils sont alourdis par les pellicules de glace provenant du captage de nouvelles gouttelettes, et tombent sous l'effet de leur poids, mais sont rapidement remontés par les forts courants ascendants intermittents. Ce brassage induit de multiples chocs entre les cristaux : des électrons leur sont arrachés et ils prennent une charge électrique positive. Ainsi, dans un cumulo-nimbus d'orage, le sommet est chargé positivement alors que les gouttes à la base sont chargées négativement

Les orages sont des phénomènes fréquents puisque l'on compte environ 1 800 orages par minute sur l'ensemble du globe, provoquant des dégâts dans les cultures, endommageant des bâtiments et causant parfois des victimes (la foudre tue près d'un millier de personnes par an). → foudre