En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

noyer

(latin populaire nucarius, du latin classique nux, nucis, noix)

Noyer
Noyer

Grand arbre (juglandacée) des régions tempérées, que l'on cultive pour son fruit, la noix, et qui fournit un bois très apprécié.

ARBORICULTURE

Le noyer commun (Juglans regia), cultivé en France principalement dans l'Isère et le Périgord, se rencontre à l'état spontané en Europe de l'Est et en Asie. Il peut atteindre 30 m de haut et vivre 150 à 200 ans. Le fruit est la noix, qui mûrit en octobre. Le noyer est monoïque, portant à la fois des bourgeons floraux mâles et femelles. Sa floraison est généralement tardive (mai). C'est une espèce autofertile, qui cependant demande souvent une fécondation croisée. Les arbres sont de plus en plus cultivés en gobelet sur tronc ne dépassant pas 1,50 m de hauteur. La mise en fruit est plus rapide et les récoltes sont importantes dès la septième ou huitième année après la plantation. La production française de noix avoisine 25 000 t par an.

SYLVICULTURE

En boisement, le noyer commun est très répandu en France aux altitudes inférieures à 700-800 m. Il fournit un bois mi-dur, à grain fin, homogène, facile à travailler, qui possède un bel aspect et d'excellentes qualités mécaniques. Le bois de noyer est réservé à l'ébénisterie, au tranchage, à la menuiserie fine et à la fabrication de crosses de fusil.