En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

messianisme

(de messie)

Croyance en la venue d'un libérateur ou sauveur qui mettra fin à un ordre présent considéré comme mauvais et instaurera un ordre nouveau dans la justice et le bonheur.

Messianisme et foi

Comme le prophétisme, le messianisme s'est exprimé de manière exemplaire au sein de la religion juive, laquelle a été et reste tournée vers l'avènement d'un Roi sauveur du peuple élu et instaurateur du règne de Yahvé. Sur cette espérance judaïque s'est greffée la mission de Jésus, que ses disciples ont appelé Christ, du mot khristos qui signifie « oint » et qui est la traduction grecque de l'hébreu mashiah, d'où vient le terme de « messie ». Le christianisme, en invitant ses fidèles à préparer le « second avènement » du Christ, entretient une espérance messianique.

L'islam a connu périodiquement une forme aiguë de messianisme, qui consiste dans l'accueil parfois exalté du Mahdi attendu. On trouve des cas similaires d'attente collective d'une libération dans le culte africain des « Christs noirs ».

Messianisme et religiosité

De ce phénomène du messianisme on peut rapprocher celui du millénarisme, qui revêt une dimension eschatologique et qui, moins tourné vers le Messie que vers le Royaume à instaurer, se représente celui-ci comme le Paradis retrouvé, comme une nouvelle ère de paix et de repos, d'une durée de « mille ans » (millenium). Ainsi, au xiiie s., Joachim de Flore prêche l'avènement de l'âge de l'Esprit et, au xvie, les anabaptistes de Westphalie font advenir à Münster le « royaume de la Nouvelle Jérusalem ».

Du millénarisme relève encore le mouvement d'origine américaine connu sous le nom de New Age.