En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

manichéisme

Doctrine des disciples de Mani.

RELIGION

Mani professait la coexistence et la lutte éternelle de deux principes : l'un bon, symbolisé par la lumière ; l'autre mauvais, figuré par les ténèbres et identique à la matière. L'humanité, née du dieu mauvais, ne peut être affranchie que par la connaissance de la vraie science.

Les manichéens étaient divisés en deux classes : les auditeurs, ou néophytes, et les élus. La prière, le jeûne, les chants constituaient tout leur culte.

Le manichéisme se voulait religion universelle. Du iiie au vie s., il se répandit, sous sa forme babylonienne, à l'est, en Iran et en Asie centrale, et à l'ouest, en Égypte, en Afrique du Nord et jusqu'en Italie. Puis, du viie au xiiie s., sous sa forme sogdienne, il rayonna au Tibet, au Turkestan et en Chine. À dater du xie s. apparurent, en Europe, des cathares, que l'on qualifia de « manichéens ».