En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

crise du 16 mai 1877

Crise politique lors de laquelle le président Mac-Mahon accula le président du Conseil Jules Simon à la démission et proclama la dissolution de l'Assemblée nationale.

Née du désaccord entre le président de la République, Mac-Mahon, et la Chambre des députés, au sujet de la réalité du pouvoir octroyé par la Constitution de 1875, elle menaça les débuts de la IIIe République. Le 16 mai 1877, Mac-Mahon adresse à Jules Simon, président du Conseil, une lettre de blâme qui accule ce dernier à la démission : il lui est reproché le vote à la Chambre d'un projet sur la liberté de la presse. L'incident provoque entre le chef de l'État et la majorité républicaine à la Chambre une épreuve de force : Mac-Mahon dissout la Chambre (25 juin). Les résultats des élections d'octobre 1877 à la Chambre puis celles de janvier 1879 au Sénat amèneront Mac-Mahon à démissionner.

Pour en savoir plus, voir l'article IIIe République.