En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

machine-outil

Tour parallèle
Tour parallèle

Machine destinée à façonner la matière au moyen d'un outillage mis en œuvre par des mouvements et des efforts appropriés.

MÉCANIQUE

Fixes et motorisées, les machines-outils servent à des opérations séquentielles d'élaboration de pièces. Elles travaillent soit par enlèvement de copeaux, soit par déformation de la matière, soit encore par modification physique de celle-ci. Les premières (enlèvement de copeaux) sont les plus répandues. Elles coupent suivant un mouvement circulaire continu de la pièce (tour) ou de l'outil (fraiseuse, perceuse, aléseuse, rectifieuse, etc.), ou suivant un mouvement rectiligne alternatif de la pièce (raboteuse) ou de l'outil (étau-limeur, mortaiseuse, brocheuse). Les opérations de coupe des métaux nécessitent le respect de conditions relatives aux vitesses de coupe et d'avance, variables selon la nature du matériau à usiner et celle de l'outil utilisé. Le refroidissement des pièces en cours d'usinage, effectué par un dispositif d'arrosage (fluide de coupe), est indispensable pour garantir la qualité de l'état de surface et la durée de vie de l'outil. Les machines-outils travaillant par déformation de la matière sont le plus souvent destinées au façonnage de produits semi-finis (tôles, barres, tubes, profilés), qu'elles déforment (presse à emboutir, rouleuse, cintreuse, plieuse) ou qu'elles découpent (presse à découper, cisaille, poinçonneuse). Enfin, certaines machines-outils travaillent en provoquant un changement d'état du matériau : fusion (oxycoupage, soudage, usinage par laser), dissolution ou passage à l'état ionique (usinage électrochimique, électroérosion).

Aujourd'hui, les machines-outils à commande numérique permettent d'effectuer des programmes d'usinage préalablement établis et mémorisés, spécifiques à chaque pièce.