En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

courses hippiques

Course de chevaux
Course de chevaux

ÉQUITATION

Les courses de chevaux et les paris auxquels elles sont souvent associées ont passionné l'homme depuis des siècles.

De l'amélioration des races aux courses

Les Anglais sont les premiers, en Europe, a rechercher la rapidité chez leurs chevaux et à sélectionner les croisements de races allant en ce sens. Cette quête a débuté dès le retour des croisades avec l'apport des chevaux arabes. Les premières courses qui furent alors organisées, souvent « de clocher à clocher » (de ville à ville), devaient un peu s'apparenter aux épreuves de fond. En Angleterre, vers la fin du xviie s., elles sont progressivement institutionnalisées et, parallèlement, la race pur-sang anglais commence à se stabiliser. En France, elles seront réglementées par Napoléon Bonaparte en même temps qu'il créera les haras nationaux.

Les types de course

La forme des courses est très diversifiée : course en ligne, sur un circuit, attelée ou non, etc. À présent, dans tous les pays, les courses de chevaux ont lieu sous le contrôle de sociétés de courses. Un grand nombre de ces courses, de trot, d'obstacles ou de plat, donne lieu à des paris. Une large partie des sommes engagées n'est pas redistribuée aux parieurs, mais reste dans les caisses de l'État. En France, les paris sont validés par une organisation officielle (PMU, Pari mutuel urbain), tandis qu'au Royaume-Uni les bookmakers sont autorisés à exercer cette activité.

Les courses de plat

Elles sont organisées sur circuit gazonné et plat, mais, en France, contrairement à la plupart des autres pays, le terrain peut présenter une certaine déclivité, rendant les courses plus difficiles.

Le poids supplémentaire porté par le cheval, le handicap, est strictement déterminé par les juges. En fonction de son âge, de son sexe et de ses victoires, l'animal portera un certain nombre de « plombs » qui, logés dans le tapis, s'additionneront au poids du jockey et de la selle. Les chevaux débutent vers l'âge de 18 mois, mais, du fait de l'intensité de la compétition, leur carrière est généralement assez courte. Ils sont orientés, ensuite, soit vers les courses d'obstacles, soit vers les haras ou les clubs.

Les courses d'obstacles

Elles s'adressent aux chevaux de plus de 3 ans. On distingue la course de haies, rapide et comportant peu d'obstacles, sur une longueur inférieure à 3 000 m, et le steeple-chase, qui, disputé sur une distance supérieure (jusqu'à 6 000 m), peut comporter de huit à trente obstacles.

La carrière d'un cheval d'obstacles est plus longue que celle d'un cheval de plat et peut durer une dizaine d'années, à moins qu'une mauvaise chute ne vienne malencontreusement l'écourter.

Le Grand Steeple Chase de Liverpool

Depuis le 29 février 1836, date du premier Grand Steeple Chase de Liverpool, plus de 2 600 chevaux ont chuté au cours de cette célèbre course d'obstacles. En 1911, sur les 26 chevaux qui avaient pris le départ, un seul passa le poteau d'arrivée avec son cavalier sur le dos. Ces quelques anecdotes démontrent, à elles seules, la difficulté de ce steeple-chase de 7 200 m, comportant 16 obstacles. Le plus terrible de ceux-ci, le Beecher's Brook, du nom du premier vainqueur de la course, mesure 4 m de largeur pour une hauteur de 1,60 m à l'enlever et de 2,40 m côté réception. Un grand nombre de chevaux arrivent parfaitement à sauter tous les obstacles, mais sans leur cavalier ; surpassant ainsi tous les autres concurrents, ils ne sont bien sûr pas classés.

Les courses de trot

Elles se pratiquent soit « montées » soit « attelées » en utilisant un sulky, sorte d'attelage léger. Pendant l'épreuve, des groupes de commissaires, les juges aux allures, vérifient qu'aucun cheval ne passe du trot au galop, auquel cas, quelle que soit sa place à l'arrivée, il est rétrogradé.

Les courses d'endurance

De tradition américaine, ces compétitions se disputent sur une longueur comprise entre 20 et 100 km. Comme elles sont très éprouvantes pour les chevaux, les contrôles vétérinaires sont très stricts. Un cheval d'endurance est capable de parcourir 80 km à une vitesse comprise entre 15 et 18 km/h. Aux États-Unis, des compétitions de 100 miles (environ 160 km) en trois jours sont fréquemment organisées.

Les courses d'attelage

Dans ces compétitions sont engagés deux ou quatre chevaux attelés à une voiture ancienne. Le championnat du monde comporte trois épreuves. Dans la présentation, c'est la beauté de l'attelage, voiture et chevaux, qui est jugée. L'épreuve de dressage permet de mettre en évidence, grâce à un passage d'obstacles très étudiés, les qualités du conducteur. Enfin, l'épreuve de marathon permet de juger les qualités d'ensemble de l'équipage.

Le Palio

Le Palio est une course spécifique de la ville de Sienne, en Italie. Chaque année, en juillet et en août, cette compétition, dont les origines remontent au Moyen Âge, oppose les cavaliers des différents quartiers de la ville.