Identifiez-vous ou Créez un compte

comités révolutionnaires

Appelés d'abord comités de surveillance, ils furent institués par la Convention en 1793.

Composés de 12 membres désignés par les représentants en mission, ils virent leurs pouvoirs peu à peu élargis : ils avaient pour tâche la surveillance des étrangers et des suspects, la délivrance des certificats de civisme et, d'une façon générale, devaient faire respecter les lois révolutionnaires. Placés sous l'autorité du Comité de sûreté générale, ces comités, au nombre de plus de 20 000, ont été les principaux instruments de la Terreur. Ils ont été supprimés après le 9-Thermidor.

Pour en savoir plus, voir l'article Révolution française.