En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

caravagisme

Le Valentin, Réunion dans un cabaret
Le Valentin, Réunion dans un cabaret

Courant pictural issu de l'œuvre du Caravage, caractérisé par le réalisme des représentations et la vigueur des contrastes d'ombre et de lumière.

Très en vogue à Rome entre 1605 et 1620 environ, réalisme et « luminisme » – tendance à privilégier les effets de lumière ou de clair-obscur – se répandirent progressivement au dehors. En Italie, il faut surtout citer B. Manfredi, les Gentileschi, Saraceni, Caracciolo parmi les adeptes de la peinture sombre, ou « tenebrosi ».

En Espagne, l'art du Caravage et le ténébrisme trouvèrent un terrain spécialement préparé, touchant Ribera, le Ribalta de la maturité, les premiers chefs-d'œuvre de Vélasquez et de Zurbarán. Pour la France, citons Georges de La Tour, Valentin, Tournier, pour les Pays-Bas Terbrugghen et Van Honthorst ; mais c'est toute la peinture hollandaise qui profita de la leçon caravagesque, qu'il s'agisse de Hals, de Rembrandt ou de Vermeer. Cette même leçon participa à la formation du style baroque de Rubens.