En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Soyouz ou Soïouz

Assemblage d'un vaisseau Soyouz T avec une station orbitale Saliout 7
Assemblage d'un vaisseau Soyouz T avec une station orbitale Saliout 7

Vaisseau de transport spatial russe utilisé pour les vols habités.

Le vaisseau Soyouz a succédé aux premières capsules Vostok et Voskhod. Il est utilisé depuis 1967. Trois générations se sont succédé : Soyouz A (38 vols pilotés, de 1967 à 1981), Soyouz T (14 vols pilotés, de 1981 à 1986) et Soyouz TM (plus de 30 vols pilotés, depuis mai 1986). Naguère utilisé pour des vols autonomes prolongés, ce vaisseau sert, depuis 1971, au transport de cosmonautes (trois au maximum) jusqu'aux stations orbitales qui gravitent entre 350 et 400 km d'altitude (stations Saliout et Mir, Station spatiale internationale). Il comprend trois éléments : un compartiment orbital (sphérique), une capsule de rentrée (conique) et un module de service (cylindrique) doté d'un groupe propulsif et de panneaux solaires assurant autonomie et manœuvrabilité à l'ensemble. Sa masse totale est de 6,8 t, son volume habitable de 10 m3 et la charge utile qu'il peut emporter varie entre 50 kg (pour trois passagers) et 230 kg (pour un seul passager). Toujours lancé de Baïkonour, le Soyouz rejoint la station orbitale en moins de 48 h et s'y amarre pour une période qui peut atteindre plusieurs mois. Une fois leur mission terminée, les cosmonautes y reprennent place pour regagner la Terre. Séparée des deux autres éléments, la capsule de rentrée leur permet, grâce à son bouclier thermique, de traverser l'atmosphère sans dommages, puis de descendre jusqu'au sol sous parachute. Elle n'est jamais réutilisée.