En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

église et ancienne abbaye Saint-Germain-des-Prés

L'église Saint-Germain-des-Prés
L'église Saint-Germain-des-Prés

À Paris, place Saint-Germain-des-Prés (VIe arrondissement).

Fondé sur la rive gauche de la Seine par le roi Childebert Ier (558), le monastère Sainte-Croix-Saint-Vincent reçut, en 576, la sépulture de saint Germain, évêque de Paris, dont il prit le nom au viiie s. L'abbaye possédait un immense domaine agricole. Ruinée par les Normands, elle fut reconstruite à partir du xe s., puis au cours des xie s. (chapiteaux de l'église), xiie s. (chœur gothique, 1163) et xiiie s. (réfectoire et chapelle de la Vierge, par Pierre de Montreuil). Un nouveau palais abbatial s'est élevé en 1586. L'abbaye fut réformée en 1631 par les bénédictins de la congrégation de Saint-Maur et devint le centre d'une intense activité intellectuelle. La Révolution ferma le monastère, dont les bâtiments brûlèrent (1794), à l'exception du palais abbatial et de l'église, rendue au culte en 1803, puis restaurée au milieu du siècle par Baltard et décorée de peintures murales par H. Flandrin.

Le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillit du xiie au xve s. une foire célèbre et fut au lendemain de la Seconde Guerre mondiale le lieu de rendez-vous, dans ses cafés littéraires (Flore, Deux-Magots), de la génération existentialiste.