En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cortes

(espagnol Cortes)

Assemblée politique espagnole, dont l'origine remonte à 1188.

Les Cortes historiques

Les Cortes, qui fonctionnèrent pour la première fois en León dès 1188, étaient avant tout des assemblées de caractère local. Elles se constituèrent dans le cadre des anciennes unités territoriales. Seuls les rois de Castille réussirent à tenir des Cortes générales au xiiie s., l'institution devenant définitive au xive s.

La grande originalité des Cortes réside dans leur composition : outre des nobles et des clercs, elles comprenaient des procurateurs élus par les villes. Le rôle des Cortes variait selon les royaumes. Les assemblées consentaient partout les subsides au roi et leur augmentation éventuelle. Elles reçurent du roi le serment de fidélité aux fueros (lois) du pays. Mais, en outre, les Cortes jouaient un rôle politique.

L'institution des Cortes atteignit son apogée dans la première moitié du xive s. : elle se prolongea jusqu'au xviiie s., mais son importance s'amenuisa au fur et à mesure que s'installait puis se renforçait l'absolutisme royal. Au xixe s., les Cortes s'identifièrent, en Espagne comme au Portugal, au Parlement, que celui-ci comportât une ou deux chambres élues.

Les Cortes de l'Espagne contemporaine

En 1942, le général Franco donna le nom de « Cortes » à une assemblée dont les membres, nommés par les syndicats, les familles et les institutions, étaient étroitement contrôlés par l'État. La Constitution espagnole de 1978 reprit le terme « Cortes » pour désigner l'ensemble formé par le Sénat et le Congrès des députés.