En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

océan Austral

Nom donné à la partie des océans Atlantique, Pacifique et Indien comprise entre le 65e parallèle Sud et l’Antarctique.

Le continent antarctique est bordé par une large marge sous-marine formée par : une plate-forme creusée de cuvettes profondes (entre 500 et 1 500 m), subparallèles à la côte, et encadrée de bancs élevés et étendus ; une pente continentale découpée en plateaux et entaillée de nombreux canyons ; un glacis vaste, sauf au voisinage de la mer de la Scotia. Entre la marge périantarctique, recouverte par des séries sédimentaires épaisses, et les dorsales médio-océaniques (atlantico-indienne, sud-ouest-indienne, indo-antarctique, pacifico-antarctique et sud-chilienne) s'ordonne une couronne de bassins (atlantico-antarctique, indo-antarctique, sud-pacifique) séparés par une dorsale aséismique (Kerguelen) et des arcs insulaires (mer de la Scotia). Les parties profondes se sont formées par l'accrétion de la plaque Antarctique à mesure que s'écartaient les blocs disjoints du continent de Gondwana. Aux dépôts terrigènes (sédiments glacio-marins, turbidites) formant un large halo autour du continent, succèdent les boues siliceuses (diatomées), puis calcaires que remplacent les argiles rouges sur les fonds supérieurs à 5 000 m.

Les vents violents et le froid imposent la formation de masses d'eau bien individualisées, de courants concentriques et de glaces flottantes (banquise, icebergs) dont la concentration autour du continent en rend l'accès difficile ou impossible. Sous la banquise permanente et les plates-formes flottantes (mers de Weddell, de Ross), l'eau côtière s'écoule vers l'O. sous l'influence des vents d'est descendant de l'inlandsis. Peu salée, mais très froide (− 1,9 °C), l'eau superficielle plonge en formant l'eau antarctique de fond qui diffuse lentement vers le N. et l'E. Au N., la banquise saisonnière et les icebergs flottent sur l'eau circumpolaire remontée en surface par divergence, permanente ou saisonnière. L'enrichissement en oxygène et en sels nutritifs assure un enrichissement du plancton, du krill et des animaux pélagiques qui s'en nourrissent. Au-delà, l'eau antarctique de surface est entraînée vers l'E. par le courant circumpolaire, puissant et sinueux. Vers 50-60 ° de latitude S., elle arrive au contact du front hydrologique polaire (convergence antarctique), où elle plonge sous l'eau subantarctique, relativement plus tiède et légèrement plus salée, pour former l'eau intermédiaire antarctique.