En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Haute-Vienne (87)

Limoges
Limoges

Département de la Région Limousin.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Limoges, à la zone de défense Sud-Ouest.

  • Chef-lieu de département : Limoges
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Bellac, Rochechouart
  • Nombre d'arrondissements : 3
  • Nombre de cantons : 42
  • Nombre de communes : 201
  • Superficie : 5 520 km2
  • Population : 376 191 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Haut-Viennois

La Haute-Vienne possède un relief de plateaux étagés (de 250 à 760 m), plus adoucis au nord (larges vallées de la Vienne, de la Gartempe, de la Brame, de l'Issoire), plus élevés et accidentés au sud (mont Gargan) et au centre (monts d'Ambazac et de Blond), tandis que l'est atteint les contreforts de la « montagne » limousine. Les roches cristallines et métamorphiques variées expliquent les accidents de détail du relief et, en partie, les inégalités de l'occupation humaine. Le climat est à tendance océanique (précipitations régulières) méridionale (étés assez chauds). L'opposition nord-sud est un trait permanent de la géographie agraire : le nord a connu les systèmes céréaliers avant de devenir une annexe bétaillère du Bassin parisien. Le sud, plus polycultural, a atteint des densités plus fortes, puis a mieux résisté au développement de la métairie et au dépeuplement.

L'élevage bovin boucher (race limousine), système extensif et précaire, a fini par prédominer partout. Très amélioré techniquement, il entretient l'exode rural qui, combiné avec la faible natalité, équilibre à peu près la progression de Limoges. La « rue » industrielle de la Vienne (papeterie, ganterie, tannerie, feutre, non-ferreux) est en crise, le tissu urbain secondaire (Bellac, Saint-Yrieix, Rochechouart, Saint-Junien) est déficient. Limoges, vieux centre industriel (porcelaine [née de la présence du kaolin à Saint-Yrieix], chaussure), plus ou moins renouvelé (matériel électrique), s'est surtout gonflée récemment de fonctions tertiaires (administrations, commerces, université) qui n'ont pas une base illimitée de développement dans une région sous-peuplée, trop tributaire de l'axe Paris-Toulouse, tandis que les relations régionales avec les Charentes, pourtant complémentaires, demeurent insuffisantes. Partie la plus vivante du Limousin, la Haute-Vienne est cependant un département en difficulté, comme en témoigne la lenteur de sa progression démographique depuis 1954. L'agglomération de Limoges groupe la moitié de la population totale du département. Le parc naturel régional de Millevaches en Limousin a été créé en 2004.