En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Seine-Maritime (76)

Le Havre
Le Havre

Département de la Région Haute-Normandie.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Rouen, à la zone de défense Ouest.

  • Chef-lieu de département : Rouen
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Dieppe, Le Havre
  • Nombre d'arrondissements : 3
  • Nombre de cantons : 69
  • Nombre de communes : 745
  • Superficie : 6 278 km2
  • Population : 1 250 411 hab. (recensement de 2010)

La Seine-Maritime est le plus grand et le plus peuplé des deux départements de la région Haute-Normandie. Combinant au plus haut niveau tous les types d'activités modernes, il doit ce développement à la qualité de ses terroirs agricoles et à une remarquable situation de trait d'union entre la Manche et Paris. Cependant, il accuse aussi les effets de la crise contemporaine, avec une baisse sensible des effectifs employés dans l'industrie et avec des taux de chômage supérieurs à la moyenne nationale.

L'activité industrielle est concentrée principalement dans la vallée de la Seine et ses abords autour de deux grands ports maritimes et des deux agglomérations de Rouen et du Havre, accessoirement d'Elbeuf, et, sur le littoral du pays de Caux, à Dieppe et Fécamp : automobile, aéronautique, chimie et pétrochimie, textile (en déclin sensible), métallurgie, traitement de la pâte à papier, etc. La vallée de la basse Seine est une des grandes régions industrielles françaises, la première pour le raffinage du pétrole et la pétrochimie, tandis que Le Havre et Rouen se placent respectivement au deuxième et au sixième rang des ports français. Le pôle de compétitivité à vocation mondiale Mov'eo, qui a pour thème la sécurité et la protection de l'environnement dans le domaine de l'automobile, est basé à Rouen. Sur le littoral, deux centrales nucléaires sont construites (l'une à Paluel, l'autre à Penly), et Dieppe est un important port de pêche.

Les exploitations agricoles du pays de Bray, dépression argileuse, région d'élevage bovin, et celles du pays de Caux, plateau crayeux, où les fréquents placages limoneux permettent les cultures céréalières, industrielles (betterave à sucre, lin, colza) et fourragères (associées à un important élevage pour les produits laitiers), placent la Seine-Maritime aux premiers rangs des départements français pour la production de blé, de betteraves sucrières, de lait et de produits laitiers, de viande de bœuf, et au premier rang pour le lin. Les paysages ruraux se partagent entre les bocages herbagers des vallonnements du Bray et de la vallée de la Seine, les grandes forêts de hêtres des méandres de la Seine et des confins orientaux du pays de Caux, les vastes plateaux limoneux du pays de Caux animés par la nébuleuse des fermes abritées dans les cours ceintes de talus et d'arbres. Les plateaux, entre 100 et 200 m d'altitude, sont taillés dans la craie et recouverts d'argile à silex et de limon ; ils se terminent en falaises abruptes sur le littoral de la Manche. L'extrémité sud-ouest de la Picardie constitue la partie nord-est du département. Le climat océanique est humide, assez doux sur le littoral, plus rude par ses températures au centre et à l'est des plateaux.

Le département a porté jusqu'en 1955 le nom de Seine-Inférieure.

Le parc naturel régional des Boucles de la Seine normande s'étend en grande partie dans le sud du département.