En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Haut-Rhin (68)

Alsace, la vallée de Munster
Alsace, la vallée de Munster

Département de la Région Alsace.
Le département appartient à l'académie de Strasbourg, à la cour d'appel de Colmar, à la zone de défense Est.

  • Chef-lieu de département : Colmar
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Altkirch, Guebwiller, Mulhouse, Ribeauvillé, Thann
  • Nombre d'arrondissements : 6
  • Nombre de cantons : 31
  • Nombre de communes : 377
  • Superficie : 3 525 km2
  • Population : 749 782 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Haut-Rhinois

Trois grandes régions s'étendent d'O. en E. L'ensemble des hautes Vosges cristallines est échancré par des vallées profondes (Doller, Thur, Lauch, Fecht, Liepvrette). Les points culminants (Grand Ballon, ou ballon de Guebwiller [1 424 m], Hohneck), formant des sommets arrondis, sont assez proches de la plaine ; ces sommets sont occupés par les « hautes chaumes », espèce de prairie « alpine » où les paysans des basses régions voisines (vallée de Munster ou versant lorrain) envoyaient leurs bêtes en été. C'est là qu'on élaborait le fromage de Munster. Aujourd'hui, ces vastes étendues réunissent les meilleures pistes de ski, pratiqué autour du Hohneck, du Markstein, du Grand Ballon, du ballon d'Alsace). L'agriculture n'a guère de place, mais la forêt est activement exploitée. Les vallées ont connu un important développement industriel : textile (coton), métallurgie, chimie, bois. Les collines sous-vosgiennes sont le domaine privilégié de la vigne (7 800 ha).

La « route du vin » parcourt les collines qui sont marquées par toute une série de villes et de bourgs (Cernay, Guebwiller, Rouffach, Ensisheim, Wintzenheim, Turckheim, Ammerschwihr, Riquewihr, Ribeauvillé), qui sont autant de hauts lieux de la viticulture et du tourisme ; jadis, cette route était la voie N.-S. la plus importante. À l'E., la plaine est composée d'éléments tertiaires et quaternaires. Lorsque le lœss saupoudre la plaine, les terroirs agricoles sont riches (céréales, cultures sarclées et commerciales). Cette région présente de nombreuses petites zones marécageuses qui ont été asséchées. Vers l'E., au S. de Colmar, s'étend la forêt de la Hardt (ou Harth), établie sur des cailloutis du Rhin. Enfin, le Ried présente ses aspects originaux : méandres recoupés, forêts, bourrelets fluviaux.

Cette morphologie particulière a permis de construire le canal d'Alsace, ainsi que les barrages-usines de Kembs, Ottmarsheim, Fessenheim (doublé d'une centrale nucléaire), Vogelgrun. L'industrie gagne de plus en plus les bords du Rhin.

L'industrie est ancienne. Grâce à Mulhouse, le travail du coton dominait. La crise du textile a amené l'essor de la métallurgie et de la construction automobile. L'industrie s'appuie sur les vallées vosgiennes et les petites villes ainsi que les bourgs.

Le bicéphalisme du département, Colmar, chef-lieu du département, et Mulhouse, principale agglomération, crée une saine émulation. Cependant, les travailleurs frontaliers sont nombreux, que ce soit vers l'Allemagne ou vers la Suisse, aux salaires attractifs.