En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Manche (50)

Basse-Normandie, le Mont Saint-Michel
Basse-Normandie, le Mont Saint-Michel

Département de la Région Basse-Normandie.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Caen, à la zone de défense Ouest.

  • Chef-lieu de département : Saint-Lô
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Avranches, Cherbourg-Octeville, Coutances
  • Nombre d'arrondissements : 4
  • Nombre de cantons : 52
  • Nombre de communes : 602
  • Superficie : 5 938 km2
  • Population : 498 747 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Manchois

La Manche occupe la péninsule du Cotentin et l'extrémité occidentale du Bocage normand. La tradition rurale domine encore la société et les paysages. L'élevage des bovins, principalement des vaches laitières, constitue la principale activité agricole, complémenté par l'élevage des veaux et des porcs, et, dans un petit nombre d'exploitations, par la sélection des taureaux reproducteurs ou par l'élevage des chevaux demi-sang, de selle ou trotteurs (haras national de Saint-Lô). Dans quelques communes du littoral s'est développée une agriculture légumière (dont celle de la carotte). Les exploitations agricoles sont petites (moyennes de 15 ha), le plus souvent aux limites de la rentabilité. Elles se répartissent entre les régions de collines bocagères du massif ancien breton-normand de l'ouest du Cotentin et du Bocage normand, les régions de marais de l'isthme du Cotentin, au centre, et les bonnes terres des bas plateaux de l'est du Cotentin. Sous un climat humide et doux, les paysages sont caractérisés par le bocage, l'herbage permanent ou semi-permanent, des petites fermes réparties en hameaux, des villes et bourgs de petite dimension, sous-industrialisés. Certains secteurs littoraux (autour de Granville, de Barfleur et de Cherbourg-Octeville) sont consacrés aux cultures maraîchères. Développée depuis les années 1970, la conchyliculture est devenu un atout économique majeur : le département est devenu le premier producteur français d'huîtres et de moules. Les marchés et les foires, les services, les usines laitières constituent les principales activités des centres urbains. Il n'est pas étonnant, dans ces conditions, que la population soit loin du niveau du milieu du xixe s. (plus de 600 000 habitants), malgré une légère reprise depuis 1946.

L'industrie est représentée surtout par la construction navale et par quelques usines textiles et de la petite métallurgie. Pourtant, de nouvelles activités, maritimes et industrielles, transforment très profondément les régions du nord-ouest du département. À Cherbourg-Octeville, port militaire, centre important de constructions navales, notamment pour la Marine nationale, se développe un trafic dense de passagers avec la Grande-Bretagne. Dans la péninsule de la Hague a été édifiée une usine de retraitement des combustibles irradiés et Flamanville, où a été construite une centrale nucléaire, est le site du futur réacteur E.P.R. : le nucléaire est désormais le premier employeur du département et la sous-traitance a amené la constitution d'un réseau d'entreprises de haut niveau technique. Ainsi le Cotentin des grands chantiers modernes contraste-t-il de plus en plus avec le milieu rural traditionnel, non sans quelques problèmes, écologiques notamment.

Par ailleurs, le littoral reste sous-exploité, en dépit des activités de pêche de Granville, de Cherbourg-Octeville, de Carteret, de Saint-Vaast-la-Hougue, du développement de l'aquaculture et de l'ostréiculture, du tourisme de masse du Mont-Saint-Michel (le site culturel français le plus visité, en dehors de ceux de l'Île-de-France), de l'attrait des petites stations comme Coutainville ou Saint-Pair, ou des longues plages familiales fréquentées par une clientèle locale ou parisienne. Le parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin et le parc naturel régional de Normandie-Maine s'étendent (en partie seulement, pour le deuxième) sur le département de la Manche.