En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Haute-Loire (43)

Département de la Région Auvergne.
Le département appartient à l'académie de Clermont-Ferrand, à la cour d'appel de Riom, à la zone de défense Sud-Est.

  • Chef-lieu de département : Le Puy-en-Velay
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Brioude, Yssingeaux
  • Nombre d'arrondissements : 3
  • Nombre de cantons : 35
  • Nombre de communes : 260
  • Superficie : 4 977 km2
  • Population : 224 006 hab. (recensement de 2010)

La Haute-Loire correspond aux hautes terres volcaniques du Velay et à une partie de la basse Auvergne (Brivadois). En dehors de petits bassins (Langeac et Limagne de Brioude sur l'Allier, Le Puy-en-Velay, Emblavès, Bas-en-Basset sur la Loire), le relief est élevé et compact. Dans le socle alternent massifs faillés granitiques (Margeride, dans l'ouest) et hauts plateaux (La Chaise-Dieu, Craponne, Yssingelais). Entre la Loire et l'Allier, le plateau basaltique du Devès est parsemé de puys (gardes). Au S.-E. commence le massif volcanique du Mézenc et du Meygal. Le climat est semi-continental, modérément arrosé (700 à 1 100 mm), à hivers froids (mais généralement peu neigeux) et à étés chauds et orageux.

L'ancienne agriculture de labours (seigle, blé, fèves, lentilles, mouton), peuplante, était complétée par l'industrie à domicile, (broderie, passementerie, dentelle, tissage) et l'industrie rurale (travail des métaux en Yssingelais). Le maximum de population a été tardif (320 000 habitants en 1886). Le dépeuplement a été plus précoce et plus profond en Brivadois, accéléré maintenant dans le S.-E., longtemps résistant. La population est encore en majorité rurale. Seuls le développement démographique du Puy-en-Velay (sans développement équivalent d'activités productives) et la solidité de l'Yssingelais industriel (mécanique, plastiques, textiles divers, très diversifiés et dynamiques) freinent le recul. L'agriculture (bovins, extension des herbages et des plantations de résineux) est moins intensive. Le bassin du Puy et la Limagne de Brioude constituent les plus riches secteurs agricoles (céréales, arbres fruitiers, pomme de terre, lentille verte). Dans les régions montagneuses, les deux contrées agricoles les plus solides sont le Devès (retour massif des céréales; élevage bovin secondaire) et l'Yssingelais (élevage bovin et porcin). La viande, le beurre, les fromages sont les principales productions, expédiées vers Saint-Étienne, Lyon, la vallée du Rhône, le Sud-Est, Paris.

Le tourisme populaire, diffus, est important dans l'E. et le S. L'E. du département est dans l'orbite de Saint-Étienne et de Lyon, après avoir été dans celle du Midi (au S.-E.). Dans l'O. (Brivadois et Devès, Margeride septentrionale), le rôle administratif et commercial croissant du Puy contrarie les liens économiques et humains permanents avec la basse Auvergne, d'où proviennent le renouveau agricole et quelques ferments de développement industriel, représenté surtout par la chimie et les équipements automobiles (Sainte-Florine, Brioude, Langeac). Dans l'E., autour de Sainte-Sigolène, l'industrie de la plasturgie (production de films plastiques) représente le tiers de la production nationale, dans une région tournée vers Saint-Étienne et Lyon. Une intensification agricole par le champ labouré (céréales, élevage intensifié par la culture fourragère) et surtout un désenclavement régional interne (Clermont-vallée du Rhône, Vichy-Le Puy) s'imposent pour obtenir une relance.