En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Finistère (29)

Bretagne, l'île d'Ouessant
Bretagne, l'île d'Ouessant

Département de la Région Bretagne.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Rennes, à la zone de défense Ouest.

  • Chef-lieu de département : Quimper
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Brest, Châteaulin, Morlaix
  • Nombre d'arrondissements : 4
  • Nombre de cantons : 54
  • Nombre de communes : 283
  • Superficie : 6 733 km2
  • Population : 897 628 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Finistériens

Le relief présente deux lignes de hauteurs qui encadrent le bassin de Châteaulin ; au N. les monts d'Arrée ; au S. la Montagne Noire, qui se prolonge par le Menez Hom, qui domine l'estuaire de l'Aulne et l'entrée de la presqu'île de Crozon. Le littoral présente des aspects variés : nombreuses rias, ou abers, sur la côte nord (Léon) ; indentations marquées de la côte ouest, où alternent saillants (pointe de Saint-Mathieu, presqu'île de Crozon, pointe du Raz) et rentrants (rade de Brest, baie de Douarnenez, baie d'Audierne) ; côte sud plus basse, aux baies et estuaires plus profonds qu'au nord.

L'économie combine des activités liées à l'agriculture ou à la mer. Gros département agricole, le Finistère occupe également une place de premier plan en matière de pêche.

Si l'agriculture a longtemps surtout été connue pour ses productions de légumes et de primeurs (choux-fleurs, artichauts, pommes de terre, produits essentiellement sur le littoral nord autour de Saint-Pol-de-Léon, où une diversification récente a été introduite : carottes, endives, pépinières, fleurs, etc.), c'est l'élevage qui assure l'essentiel des revenus : productions laitière, porcine, avicole, et bovins pour la viande.

La pêche (le Finistère est le premier département français pour le nombre de marins-pêcheurs et la valeur des prises) est le fait surtout de la côte sud, d'Audierne à Concarneau, où se côtoient pêche industrielle et pêche artisanale vers Concarneau, Guilvinec, Saint-Guénolé, Loctudy, Douarnenez. À côté de ces principaux ports, la pêche artisanale, l'ostréiculture et la récolte des algues animent nombre de petits ports sur l'ensemble du littoral sud et nord. Le secteur de la pêche est aujourd’hui en difficulté, du fait de la baisse des ressources halieutiques et de la hausse du prix du carburant.

L'industrie (en dehors de l'agroalimentaire, diffus) est surtout représentée à Brest, la principale ville. Beaucoup d'activités industrielles sont liées à l'agriculture (conserveries de légumes, usines de charcuterie-salaison, abattoirs de volailles, de porcs et bovins, usines laitières, etc.), et plus encore à la mer (conserveries de poissons, dont le nombre a toutefois nettement diminué, construction et réparation navales, etc., activités maritimes de caractère militaire et commercial dans le secteur brestois).

Au tourisme balnéaire, présent sur l'ensemble du littoral mais plus particulièrement développé sur la côte sud, commence à s'ajouter un tourisme intérieur symbolisé en particulier par le parc régional d'Armorique et par le développement important des gîtes ruraux. L'évolution démographique et économique récente tend à opposer le nord, plus dynamique, au sud traditionnellement plus actif, mais dont le tissu industriel ancien est en crise.