En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wallis-et-Futuna

Polynésie
Polynésie

Collectivité française d'outre-mer, dans le Pacifique, au N.-E. des îles Fidji.
Wallis-et-Futuna appartient à la zone de défense Pacifique

  • Superficie : 255 km2
  • Population : 13 484 hab. (recensement de 2008)
  • Chef-lieu : Mata-Utu

GÉOGRAPHIE

Entre 13 et 15° de latitude sud, la collectivité d'outre-mer comprend deux groupes d'îles : au S.-O., Futuna et Alofi (51 km2 ; inhabitée) [appelées « îles de Horn » par le Hollandais Schouten en 1617] ; au N.-E., les îles Wallis, découvertes en 1767 par le navigateur anglais, avec l'île basaltique d'Uvéa et 22 îlots enserrés dans le même récif corallien. Le climat est humide (de 2,5 à 3 m de pluies par an) mais salubre. Les rares Européens habitent au chef-lieu. Malgré quelques cultures de tubercules (igname, taro), des arbres à pain, des cocotiers, un peu de pêche, la population est trop dense pour les ressources et l'émigration vers la Nouvelle-Calédonie est intense. Les envois des émigrés, les subventions de la métropole, la vente des timbres de collection et un peu d'artisanat équilibrent les importations, d'ailleurs modestes. Une ligne aérienne vers la Nouvelle-Calédonie a rompu l'isolement de ces îles.

HISTOIRE

L'archipel, découvert en 1767 par le Britannique Samuel Wallis, devint protectorat français en 1887 et opta pour le statut de territoire d'outre-mer (référendum de 1959 ; statut fixé en 1961). Le nouveau cadre institutionnnel défini pour l'outre-mer en 2003 fait de Wallis-et-Futuna une collectivité d'outre-mer.