En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eubée

en grec Evvoia ou Euboia

Île grecque de la mer Égée, très proche de la côte de la Grèce continentale (à laquelle elle est reliée par un pont).

  • Superficie : 3 700 km2
  • Population : 210 210 hab. (recensement de 2010)

HISTOIRE

De peuplement ionien (ixe s. avant J.-C.), l'île est restée divisée entre plusieurs cités : Histiée (aujourd'hui Istíaia) au N., Styra et Carystos au S., et de part et d'autre de la plaine Lélantine Chalcis et Érétrie.

Riche de ses céréales, de ses bœufs et de ses mines (fer, cuivre), l'Eubée a été le premier pays colonisateur du monde grec. Les Chalcidiens fondent Naxos en Sicile (757 avant J.-C.), installent à Cumes le plus ancien des établissements de Grande-Grèce (725 avant J.-C.), colonisent à l'E. la Chalcidique. À la fin du viie s. avant J.-C., Chalcis sort victorieuse mais épuisée de la guerre qui l'oppose à Érétrie pour la possession de la plaine Lélantine. Athènes installe sur les meilleures terres des clérouques. En dépit de plusieurs révoltes, elle maintiendra son autorité dans l'île jusqu'à la victoire de la Macédoine (338). Soustraite par les Romains au protectorat macédonien (196 avant J.-C.), l'Eubée fait partie de la province romaine d'Achaïe.

Au Moyen Âge, Chalcis, devenue Euripe, et l'île, appelée Négrepont, sont occupées par les croisés (1204), dominées par les Lombards, puis par les Vénitiens (1390) jusqu'à la conquête turque (1470). L'île s'insurge contre les Turcs (1821) et elle est rattachée au royaume de Grèce en 1830.