En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Corfou

en grec Kérkyra ou Kérkira

Corfou
Corfou

Île grecque de la mer Ionienne, séparée de la côte par le détroit de Corfou.

  • Superficie : 589 km2
  • Population : 101 080 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Corfiotes

Allongée aux confins de l'Albanie et de l'Épire, dont elle n'est séparée que par le détroit de Corfou, l'île de Corfou est la plus septentrionale et la plus peuplée des îles Ioniennes. Elle forme une sorte de faucille longue de 63 km, dont la largeur varie de 7 à 25 km. La ville principale est Corfou (ou Kérkyra).

L'île est séparée de l'Épire par deux détroits dont le plus étroit, celui du nord, n'a que 2,5 km de large et entre lesquels s'épanouit une splendide rade. Elle se compose d'un massif septentrional, le Pantocrator (906 m), prolongé vers l'ouest par le Pylidès (619 m) et l'Arakli (506 m) entre lesquels le col de Panteleïmon (317 m) conduit à la plaine d'Agraphous. De ce massif se détache en direction du sud-est une longue arête rocheuse qui forme sur les deux rivages, surtout à l'ouest, des falaises abruptes, avec les sommets d'Haghios Géorgios (392 m), Haghii Dèka (566 m), Santa Croce ou Stavro (449 m), entre lesquelles s'étend la grande plaine centrale.

Corfou tire ses revenus de ses activités agricoles (vignes, agrumes [orangers ; citronniers], oliviers) et surtout du tourisme, sans doute plus culturel que dans d'autres îles. De toutes les îles Ioniennes, c'est celle qui a connu le développement économique le plus important.

ARCHÉOLOGIE

L'île fut peuplée dès le paléolithique. La cité des colons corinthiens occupait la péninsule de Paléopolis et comportait 2 ports. Le temple d'Artémis, le plus ancien pseudopériptère dorique (8 x 17 colonnes), est important surtout pour le décor de son fronton, exposé au musée de la ville (Gorgone gigantesque et scènes mythologiques). Forteresse vénitienne construite après le premier siège de Corfou par les Turcs (1537).