Identifiez-vous ou Créez un compte

Afrique Romaine

Ensemble des territoires de l'Afrique septentrionale colonisés par les Romains.

Rome, au cours de sa conquête, divisa l'Afrique du Nord en quatre provinces : la Proconsulaire (capitale Carthage), la Numidie, les deux provinces procuratoriennes de Mauritanie, séparées par la Moulouya.

Après la chute de Carthage (146 avant J.-C.), Rome transforma son territoire en province (Africa, le tiers nord-est de l'actuelle Tunisie) et, à l'issue de la guerre de Jugurtha (112-105 avant J.-C.), étendit son protectorat vers l'ouest : le royaume numide fut divisé et sa partie orientale donnée au roi de Mauritanie. Après Thapsus (46 avant J.-C.), César annexa la partie orientale de la Numidie, créant une seconde province, l'Africa Nova. En 27 avant J.-C., les deux Afriques n'en formèrent plus qu'une seule, l'Afrique proconsulaire. Annexée par Caligula en 40 après J.-C., la Mauritanie fut divisée par Claude en deux provinces : la Mauritanie Césarienne et la Mauritanie Tingitane. La colonisation romaine, en évinçant les tribus berbères de leurs terres, suscita de violentes révoltes telles celle du Numide Tacfarinas (17-24 après J.-C.). Pour protéger le territoire annexé, Rome disposa une armée (Legio III Augusta) aux confins sahariens, qui tendait à sédentariser les nomades à l'abri du limes. La romanisation, brillante dans les cités nombreuses (Leptis Magna, Timgad…), pénétra l'élite urbaine : l'Afrique forma des écrivains célèbres (Augustin, Apulée, Tertullien), mais elle n'atteignit pas les campagnes où les Berbères avaient conservé leurs usages. Minée par des troubles indigènes (révolte des circoncellions, des chefs berbères Firmus et Gildon), Rome disparaît sous le coup des Vandales (429-439).